Agni, le feu du ventre

L' Ayurveda considère la digestion comme responsable de 80% des maladies. C'est dire quel soin il est conseillé d'apporter à cette partie du corps qu'est la sphère digestive.
On comprend mieux les diverses techniques du panchakarma, qui peuvent paraître ancestrales et illusoires, puisque mises de coté par la science moderne. Lavements intestinaux, purges et autres vomissements ou saignées ne sont de nos jours plus d'actualité… Cependant, elles faisaient parties des recettes de nos grand-mères ; je me souviens de la fameuse poire à lavements et des sangsues utilisées pour les saignées.
En Ayurvéda, le ventre est le siège d'Agni, le feu digestif, son lieu de résidence. Considéré comme une Déité avec laquelle il est préférable d'être en harmonie pour être en bonne santé, Agni procure une digestion efficace, une grande résistance aux maladies et une bonne circulation. Il est responsable de la bonne digestion des nutriments des aliments, et il détruit les agents pathogènes.
Si le feu digestif est faible, alors les différentes phases de la digestion ne se font pas correctement et l'assimilation des nutriments sera insuffisante ainsi que la destruction des agents pathogènes. Les nutriments nécessaires au maintien du système en bonne santé ne seront pas présents en quantité suffisante.

La phase essentielle de la digestion dans l'intestin grêle ne sera pas complète et cela provoquera des déchets (aliments non digérés) en excès dans le côlon. Celui-ci ne pourra effectuer son action sur les éléments air et éther et provoquera une mauvaise assimilation du prana ainsi que des gaz et constipation. Les toxines ne seront pas détruites ou transformées et vont alors se déposer dans différentes parties du corps.
En résumé : une digestion faible = mauvaise circulation du sang, des flatuosités, de la constipation, une énergie faible et une mauvaise résistance aux maladies.

Il est donc important de se nourrir d'aliments sains et d'avoir une bonne digestion, et bonne élimination.

Le processus de digestion en  ayurvéda est basé sur les 5 éléments  (terre, eau, feu, air, éther) et leur assimilation. Une des action fondamentale de la digestion est l'assimilation du Prana, force et énergie vitale dont nous nous alimentons de deux manières : par la respiration et l'alimentation.

Les 3 grandes étapes de la digestion selon les textes Ayurvédiques sont :

1.                La première phase commence par la bouche et l'estomac où les éléments eau et terre sont digérés. Ceux-ci sont extraits des aliments par la salive et les secrétions alcalines de l'estomac. Cela rend la nourriture liquide et homogène et apte à subir le feu digestif
2.                La deuxième phase concerne la digestion de l'élément feu. Celui-ci est extrait des aliments dans l'intestin grêle. C'est le stade principal de la digestion.
3.                La troisième phase concerne la digestion des éléments air et éther. Ceux-ci sont extraits des aliments au niveau du gros intestin.


L'ordre dans lequel nous absorbons les aliments est aussi important. Si nous consommons les aliments selon la logique des 6 saveurs, cela permet une digestion plus fine et plus complète. Ainsi nous digèrerons des aliments que nous ne pourrions digérer autrement.

Les 6 saveurs sont digérées dans l'ordre suivant : sucré, acide, salé, piquant, amer, astringent.

La saveur sucrée englobe les aliments sucrés, sucres et féculents, protéines, graisses, hydrates de carbones. (trop de sucre au début du repas supprime agni)
La saveur salée englobe les sels de table, sauce de soja et algues.
La saveur acide englobe les aliments fermentés(yaourt) et fruits acides.
La saveur piquante englobe les épices tels que piment, gingembre, curry…
La saveur amère concerne les pissenlits, la busserole, la gentiane, l'hydrastis…
La saveur astringente concerne les salades, le thé noir, les infusions de luzerne…

Selon le " çaraka samhita " si on utilise les 6 saveurs de façon correctes elles maintiennent le corps en bonne santé ; dans le cas contraire, elles détériorent les éléments humoraux. 

Dans cette optique l'ordre du repas pourra être :

  • Les desserts au début ou pendant les repas.
  • Les sucres doivent êtres consommés en premier. (la saveur sucré inclut les protéines, graisse et hydrate de carbone.)
  • Les aliments acides tels que condiments aigres-doux, yaourt, au milieu du repas.
  • Les saveurs amère et astringente consommées en premier diminuent l'appétit et affaiblissent le processus digestif.
  • Consommer les salades en fin de repas
  • Après les repas une boisson chaude astringente, thé noir, infusion de luzerne, framboisier ou fraisier.



Bibliographie : La santé par l'Ayurvéda, D.frawley Ed Turiya,
                            Prakriti, Dr S.Svoboda Ed. Turiya.
                                Caraka Samhita J.Papin, Ed.Almora
                            Le yoga, une aide pour votre santé, Clara Truchot. ed. Courrier du livre

Agni

http://perso.orange.fr/indianred/agni.htm




Copyright (C) 2009 www.arpedya.com